SUIVI POSTOPERATOIRE CHIRURGIE BARIATRIQUE : TRES IMPORTANT

Suivi Postopératoire OBESITE CHIRURGIE PARIS

L’intervention Chirurgicale Bariatrique, quel qu’elle soit, (principalement Sleeve ou bien ByPass) donne à court terme d’excellents résultats entraînant dans la majorité des cas des pertes du poids en excès de 50 à 70 % pour des Indices de Masse Corporelle compris entre 35 et 45.

A LONG TERME EN REVANCHE, on identifie un groupe de patients chez qui les résultats s’avèrent beaucoup moins satisfaisants avec une dégradation progressive et une REPRISE de POIDS à partir de la 2ème année post-opératoire.

QUELLE EN EST LA CAUSE ?

En dehors d’une malfaçon opératoire facile à objectiver,

UNE CAUSE DOMINE: L’ABSENCE DE SUIVI POSTOPERATOIRE et ESSENTIELLEMENT NUTRITIONNISTE.

La Haute Autorité de Santé, les contrôles de la Sécurité sociale et les patients eux-mêmes qui ne reviennent consulter que trop tard constatent et déplorent cet échec, ainsi en moyenne la MOITIE des patients ne consultent plus ni le chirurgien ni la nutritionniste qu’ils voyaient avant l’ intervention!!

Cet échec pour le patient essentiellement mais aussi pour son entourage, pour  l’équipe médical et la Caisse d’Assurance Maladie qui finance cette opération, dont le coût avoisine les 10 000 euros, donne une mauvaise réputation à la chirurgie bariatrique. On comprend donc alors que les pouvoirs publics s’interrogent sur le bien fondé de cette chirurgie et envisagent régulièrement de ne plus la rembourser ou de la limiter au maximum (pour mémoire 2 pays de l’Union Européenne demandent au patient de payer l’intervention et de ne la leur rembourser que progressivement au vu des preuves du suivi post-opératoire – 50 000 patients ont été opérés en France en 2017 et 9 000 en Allemagne ! )

QUELLE SOLUTION APPORTER pour que ce SUIVI OPERATOIRE se fasse dans de bonnes conditions et dans l’intérêt de tous ?

  • A notre avis, c’est pendant la période PREOPERATOIRE que ce suivi se prépare, un bon contact avec toute l’équipe médicale, le respect des consultations et des prescriptions, leur compréhension et un bon vouloir de la part du patient augurent d’une envie,  voire d’un besoin de contact et de communication avec l’équipe médicale et ce besoin de lui-même entraînera un bon suivi postopératoire.
  • Les réunions avec les Groupes de Parole, aussi bien avant que après l’ intervention, permettent aux patients de dialoguer entre eux et avec les différents spécialistes, elles permettent d’échanger à propos de problèmes parfois mineurs (perte de cheveux toujours transitoire) ou bien  d’organisation.
  • La veille de la sortie de la Clinique, une visite du nutritionniste peut si elle est possible préciser le régime postopératoire immédiat mais dans tous cas le patient doit recevoir des instructions écrites à ce sujet.

A distance il semble logique de revoir le chirurgien 2 fois par AN et le nutritionniste 4 fois par AN, en écrivant son alimentation pour pouvoir faire corriger ses erreurs.

En fonction de pathologies associées un suivi personnalisé s’impose : endocrinologue en cas de diabète, cardiologue en cas d’hypertension artérielle, pneumologue en cas d’apnée du sommeil…

POUR CONCLURE :

Sans suivi postopératoire le risque d’échec est TRES IMPORTANT.

Les 6 mois de préparation avant l’opération sont indispensables, exigés par la Sécurité sociale et maintenant contrôlés.

Les réunions Groupes de Parole semblent donner les meilleurs résultats à long terme pour éviter une reprise de poids.

© Drs. RANDONE & ANFROY

        

OBESITE CHIRURGIE PARIS

GROUPE DE PAROLE OBESITE CHIRURGIE PARIS

NOUS CONTACTER

Ce site est exclusivement consacré à la chirurgie de l’obésité. Les Drs. Randone et Anfroy en sont les auteurs, ils ne reçoivent aucun soutien pour son financement et refusent toute forme de publicité.
Dernière mise à jour: 10/09/19