SLEEVE GASTRECTOMIE

La SLEEVE GASTRECTOMIE est l’intervention la plus pratiquée en France depuis quelques années.

canstockphoto8435495

L’intervention ne va conserver que la partie verticale de l’estomac (sleeve en anglais = manche) créant un petit réservoir vertical et tubulaire sans interrompre le circuit alimentaire et sans anneau à surveiller ou à serrer.

L’intervention consiste à retirer les 3/4 de l’estomac, un tube introduit par la bouche pendant l’intervention par l’anesthésiste et descendu dans l’estomac sert à calibrer la taille du nouvel estomac; on coupe celui-ci le long de la sonde et dans le même temps la pince automatique suture la tranche de section de l’estomac; on pose ainsi une triple rangée d’agrafes (malgré cela il existe toujours un risque de mauvaise ou d’absence de cicatrisation sur la tranche de section. Il peut ainsi apparaître une fistule avec fuite du contenu gastrique dans le « ventre », redoutable complication entraînant réintervention, drainage, mise en place de prothèse).

  • Avantages: pas de carence car le circuit intestinal est conservé, pas de blocages alimentaires, pas de complications chirurgicales à distance, suivi médical très simple, amaigrissement de 30 Kg dans la plupart des cas rapidement dans la première année en fonction de l’IMC préopératoire.
  • Risque opératoire très faible.
  • Pas de complications après la sortie de la clinique donc surveillance moins systématique.
  • Amélioration très importante d’un diabète II, d’hypertension artérielle, d’un trouble métabolique.
  • Pas de carence en vitamines.
  • La diminution de volume de l’estomac réduira la sécrétion d’une hormone appelée ghreline et qui interviendrait dans la sensation de faim.
  • Des règles hygiéniques et diététiques postopératoires sont indispensables, le mieux encadrées par un spécialiste (nutritionniste).
  • Inconvénient: Un seul risque rare mais grave de fistule.

Calculez votre IMC : le calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est très important pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une chirurgie de l’obésité:

INDICATION : IMC ≥ 40 ou bien IMC ≥ 35 associée à au moins une comorbidité susceptible d’être améliorée après la chirurgie (notamment maladies cardiovasculaires, apnée du sommeil, troubles respiratoires sévères, désordres métaboliques sévères, en particulier diabète de type 2, maladies ostéo-articulaires invalidantes).

  • En deuxième intention après échec d’un traitement médical, nutritionnel, diététique et psycho-thérapeutique bien conduit pendant 6 à 12 mois.
  • En l’absence de perte de poids suffisante ou en l’absence de maintien de la perte de poids, régimes encadrés par un spécialiste (nutritionniste, diététicien, endocrinologue) avec des preuves : ordonnances, prescriptions… très important vis à vis de la sécurité sociale.
  • Attention: L’intervention sera acceptée par la sécurité sociale uniquement si votre IMC est supérieur à 40, ou compris entre 35 et 40 avec des complications de l’obésité (diabète, hypertension artérielle, apnée du sommeil, voir INDICATION).
  • Patient bien informé au préalable.
  • Evaluation et prise en charge préopératoire pluridisciplinaire pendant plusieurs mois.
  • Nécessité comprise et acceptée par le patient d’un suivi médical et chirurgical la vie durant.
  • Risque opératoire acceptable.

Pour plus d’informations voir Chirurgie de l’Obésité ou Bariatrique.

Avant toute demande de chirurgie bariatrique consultez les pages: Bilan Préopératoire et Coût de l’Intervention

NOUS CONTACTER 

Suivi Postopératoire :

ll est obligatoire d’avoir un suivi régulier après l’intervention: Une consultation avec le médecin nutritionniste tous les trois mois et au minimum tous les 6 mois. Ensuite, la consultation peut se faire avec une fréquence annuelle.

Ce site est exclusivement consacré à la chirurgie de l’obésité. Le Dr. Jean-Pierre Anfroy en est l’auteur, il ne reçoit aucun soutien pour son financement et refuse toute forme de publicité.
© Dr. Jean-Pierre Anfroy | Dernière mise à jour 23/04/17