L’ADDICTION ALIMENTAIRE ET LA CHIRURGIE DE L’OBESITE

ADDICTIONS ALIMENTAIRES : UN NOUVEAU PARAMETRE A ETUDIER AVANT LA CHIRURGIE DE L’OBESITE

L’obésité est une véritable épidémie. Elle est la cause de nombreuses complications médicales et sociales. Sa prise en charge est complexe et pourrait être améliorée par une meilleure connaissance de ses mécanismes dont l’addiction alimentaire.

L’addiction alimentaire est un concept récent qui relie troubles du comportement alimentaire (TCA) et consommation anormale de certains aliments particuliers et en quantités exagérées : sucre par exemple.

Pour bien faire la différence entre de véritables troubles du comportement et une addiction à certains aliments, il existe le Yale Food Addiction Scale. C’est un questionnaire standardisé développé en 2009 par trois docteurs en psychologie clinique. En effet, même si l’addiction à la nourriture est un concept très discuté et controversé, on sent bien, même au niveau individuel, qu’il est plus difficile de résister à un paquet de chips ou à un bon gâteau au chocolat qu’à une assiette de riz et de brocoli.

L’addiction alimentaire : une proportion importante chez les personnes obèses.

33% des obèses éligibles à la chirurgie bariatrique (et donc ne souffrant pas de troubles de comportement alimentaire classique) souffriraient d’addictions alimentaires au sein d’une étude française récente. Globalement, parmi les personnes en surpoids ou obèses, le pourcentage de ces addictions serait de 25%. Elles seraient pour la plupart sévères (57% de cas) et toucheraient davantage les femmes (37% contre 17). Les autres facteurs sociodémographiques ne semblaient pas impacter de façon nette la prévalence de ces addictions. De même, les complications classiques de l’obésité n’étaient pas aggravées par ces addictions.

Obésité, chirurgie et addiction alimentaire.

Quand plus rien ne marche, les patients obèses se dirigent généralement vers la dernière option envisageable : la chirurgie. Ce choix fait souvent suite à de nombreux échecs et à une souffrance psychologique exacerbée des patients. C’est la carte de la dernière chance pour retrouver une certaine estime de soi. L’intervention consiste généralement à réduire la taille de l’estomac, SLEEVE, ou à court-circuiter la partie supérieure de l’intestin où se fait l’absorption des nutriments nécessitant une supplémentation à vie par la suite) pour que le patient perde du poids et ressente moins la faim.

En revanche, l’intervention ne règle en aucun cas les problèmes diététiques et psychologiques des patients. C’est pourquoi un suivi préalable, avec une équipe pluridisciplinaire comprenant diététiciens et psychologues, est obligatoire et que la présence de TCA constitue une contre-indication temporaire à une opération.

La chirurgie bariatrique : la carte de la dernière chance.

Se faire opérer pour « soigner » l’obésité n’est pas quelque chose anodin. Comme précisé ci-dessus, un suivi pluridisciplinaire de six mois minimum est requis entre la demande et le jour de l’opération. Le vrai problème vient plutôt du parcours de l’obésité dans son ensemble, souvent trop court et vu comme une formalité pour se faire opérer par les patients, pas comme un moyen d’éviter la chirurgie grâce à l’aide pluridisciplinaire proposée.

EN CONCLUSION

  1. La chirurgie de l’obésité reste le moyen le plus efficace de « sortir » de l’obésité.
  2. Les causes de l’obésité restent multiples : génétiques, sociales, alimentaires, psychologiques.
  3. Le dépistage des troubles du comportement alimentaire et des addictions est essentiel afin d’être corrigé, au moins partiellement, avant l’intervention.
  4. APRES L’INTERVENTION le suivi à très long terme est indispensable pour corriger immédiatement un trouble du comportement alimentaire dont l’absence de « recadrage » entraînerait une reprise de poids et un échec quasi définitif de la chirurgie bariatrique.
  5. Le rôle du diététicien nutritionniste est donc ESSENTIEL par son contact et ses conseils.   

OBESITE CHIRURGIE PARIS

Source : Futura Santé Rédaction Scientifique – Août 2019       

ETUDE DREES – OBESITE: Les adolescents français sont de plus en plus nombreux à être en surpoids

(Photo François Guillot / AFP)

Les adolescents français sont « plus souvent en surcharge pondérale », selon une étude publiée mercredi 28 août par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (la Drees, le service statistique des ministères sanitaires et sociaux) du Ministère de la Santé.

Cette enquête, réalisée lors de l’année scolaire 2016-2017 auprès de 7 200 élèves en classe de troisième, montre que 18,2 % des adolescents sont en surcharge pondérale, dont plus d’un quart (5,2 %) sont obèses.

L’augmentation est notable : ces proportions étaient respectivement de 17 % et 3,8 % en 2009 et 15,8 % et 3,5 % en 2001. Elle est encore plus importante pour les filles, avec un taux de surcharge pondérale de 20 % en 2017 contre 17 % en 2009.

Lire la suite de l’article de presse: Le Monde

Télécharger l’étude: Rapport DREES 2019

OBESITE CHIRURGIE PARIS

Réunion OBESITE GROUPE DE PAROLE Samedi 24 Novembre 2018 à 10h en présence des Drs. Randone & Anfroy, Chirurgiens bariatriques

Groupe de Parole OBESITE CHIRURGIE PARIS

La prochaine réunion OBESITE GROUPE DE PAROLE aura lieu Samedi 24 Novembre 2018, de 10 à 12 heures, à la Clinique Internationale du Parc Monceau, 21 Rue de Chazelles, 75017 Paris, en présence des Drs. Bruto Randone & Jean-Pierre Anfroy, Chirurgiens Bariatriques et de l’Obésité. La réunion est animée par Nikita Roux, diététicienne.

Ce groupe permet aux patients d’échanger en toute convivialité sur leurs expériences, leur vécu, leurs appréhensions, et leurs réussites.
La rencontre est également l’occasion de mettre en place un échange entre les patients pré-opératoires et post-opératoires. Ceux-ci seront invités à partager leurs différentes expériences et peuvent poser toutes les questions qu’ils souhaitent.

Afin de financer ces activités, l’association organisatrice demande une cotisation unique de 20 euros pour 6 mois, durant lesquels vous pourrez participer aux différents groupes de parole et à l’ensemble des animations diététiques. Cette cotisation permet à l’association de créer divers projets autour de la chirurgie bariatrique, pour les patients en pré ou post-opératoire.

Un certificat est remis aux participants à la fin du groupe de parole. Celui-ci vous permettra de produire un justificatif auprès de la Sécurité Sociale concernant le suivi diététique en pré et post opératoire. Il concerne également les patients déjà opérés afin de justifier un éventuel recours à une chirurgie plastique reconstructrice ou bien une autre intervention bariatrique.*

*Source: Clinique Internationale du Parc Monceau

A bientôt !

Drs. RANDONE ANFROY

Clinique Internationale du Parc Monceau, 21 Rue de Chazelles, 75017 Paris

NOUS CONTACTER

Chirurgie Bariatrique: « Où se faire opérer à Paris et région Ile-de-France? » Sélection de L’EXPRESS du 6 Juin 2018

La Clinique Internationale du Parc Monceau à Paris, clinique spécialisée où exerce le Dr. Bruto Randone, chirurgien bariatrique et successeur du Dr. Anfroy, a été sélectionnée premier établissement privée pratiquant la chirurgie bariatrique à Paris – Ile de France (sleeve gastrectomie, by-pass, anneau gastrique) dans la sélection établi par l’hebdomadaire L’EXPRESS* dans son édition en date du 6 Juin 2018.

Clinique Internationale du Parc Monceau

En effet, L’Express a passé au crible les établissements proposant de la chirurgie bariatrique.

Extrait :

  • Près de 500 hôpitaux et cliniques réalisent des interventions de chirurgie de l’obésité en France. Face à cette offre abondante, il peut être difficile de choisir – d’autant que plusieurs enquêtes et rapports ont pointé ces derniers mois de fortes variations de qualité selon les centres. C’est pourquoi L’Express a passé ces structures au tamis d’une combinaison de critères. Pas de palmarès ici, mais une sélection de centres recommandés, région par région.
  • Les établissements retenus ont tous été labellisés par l’Etat (pour les centres spécialisés obésité – les CSO – et pour leurs établissements partenaires) ou par la Société française et francophone de chirurgie de l’obésité et des maladies métaboliques (Soffco.mm). Ces labels garantissent le respect de différentes normes, notamment pour l’accompagnement des patients. Nous avons ensuite sélectionné les structures réalisant plus de 50 opérations en moyenne par an (sur la période 2013-2016). Ce volume est en effet celui retenu par différentes sociétés savantes internationales pour assurer un bon niveau de qualité de l’acte opératoire. Seule exception sur ce critère, les CSO proches de ce seuil figurent dans notre tableau, car ils jouent souvent un rôle d’animation de la filière dans les régions. 
  • Enfin, conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé, les patients doivent avoir le choix entre les trois actes recommandés (sleeve, by-pass et anneau gastrique). Les structures spécialisées dans un seul type d’intervention ou qui ont renoncé à l’une d’entre elles n’ont pas été retenues. Parmi les établissements restants, ceux qui, tout en proposant les trois, en privilégient surtout une ou ont une activité très marginale sur l’une ou l’autre sont mentionnés en orange. Enfin, les durées de séjour sont précisées à titre indicatif. Par ailleurs, mieux vaut s’en tenir aux interventions recommandées, et éviter les actes qui n’ont pas encore fait l’objet d’une évaluation officielle, comme le mini by-pass. Un essai clinique est actuellement en cours, mais cet acte, déjà largement diffusé, inquiète les autorités sanitaires, car il est notamment soupçonné de provoquer d’importantes carences vitaminiques. 

* Source : Vous accédez au dossier du magazine par le lien : L’EXPRESS

Dr. Bruto RANDONE 

Dr. Bruto Randone

OBESITE CHIRURGIE PARIS

21 Rue de Chazelles, 75017 Paris, Tel : 01 48 88 25 25

NOUS CONTACTER

Clinique Internationale du Parc Monceau : NOUVELLE CERTIFICATION Niveau A (Niveau le plus élevé) par la HAS !

 

 

 

La Clinique Internationale du Parc Monceau vient d’obtenir à nouveau le niveau le plus élevé (A) de certification par la Haute Autorité de Santé (V2014), c’est-à-dire sans réserve ni recommandation. Une qualité de soins reconnue par la Haute Autorité de Santé (HAS). Voir le rapport ici.

Cette reconnaissance qui fait suite la dernière visite des experts de la HAS sur site en novembre 2017 est une nouvelle preuve du niveau de performance de l’établissement et de sa démarche continue d’amélioration de la sécurité et de la qualité de prise en charge des patients. La HAS a notamment mis en avant plusieurs points forts :

  • Management de la qualité et des risques
  • Gestion et maîtrise du risque infectieux
  • Implication des médecins et des personnels dans la prise en charge du patient
  • Qualité des parcours et des dossiers patients
  • Management de la prise en charge du bloc opératoire

La certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) a pour mission d’évaluer et d’améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients dans les établissements de santé et en médecine de ville. Elle y contribue notamment en attribuant une certification, obligatoire pour tous les établissements de santé. La nouvelle version de cette procédure de certification des établissements de santé français V2014 a été mise en oeuvre en janvier 2015.

Source: Clinique Internationale du Parc Monceau

Drs. RANDONE & ANFROY

Dr. Bruto Randone      Dr. Jean-Pierre Anfroy

Clinique Internationale du Parc Monceau, 21 Rue de Chazelles, 75017 Paris, Tel: 01 48 88 25 25

NOUS CONTACTER